Diego

Diego

  • No SVG support
    Pays: Honduras
  • No SVG support
    Age: 11
  • No SVG support
    Sexe : Garçon
Parrainez Diego aujourd'hui

4 raisons pour lesquelles l’enfant ne va pas jusqu’au bout du programme de parrainage

parrainage de compassion - raisons du départ

Une famille en Colombie

La situation s’est améliorée

Commençons par la meilleure raison qui soit. Il arrive que la situation des familles d’enfants parrainés s’améliore. Un emploi peut changer diamétralement le quotidien et rendre superflu le soutien apporté par Compassion. Cette fin de parrainage est évidemment celle que tous les artisans du soutien préfèrent.

parrainage compassion - chercher du travail ailleurs

Scène de rue en Ouganda

L’instabilité locale

Il est en revanche plus fréquent de voir des enfants être déplacés. En effet, lorsqu’on vit dans une région ou un quartier rongé par l’extrême pauvreté, le plus infime espoir de situation meilleure peut entraîner un déménagement de la famille. Promesse d’une activité génératrice de revenus, retour au village où les parents ont grandi, placement de l’enfant chez un parent plus ou moins éloigné en raison des problèmes de santé ou de couple des parents sont autant de raisons pour qu’un enfant soit trop loin du centre de développement de l’enfant où il est parrainé.

Compassion vérifie dans tous les cas si un centre de Compassion se trouve à proximité du nouveau lieu de vie de l’enfant. Dans ce cas, l’enfant peut être transféré et rester dans le programme de parrainage.

«Je me suis attaché à cet enfant et voilà que c’est déjà fini, que je ne peux plus avoir de nouvelles»

Une décision de la famille

Il arrive aussi que les parents retirent leur enfant du programme de parrainage. Cela survient par exemple lorsque ces derniers ne sont pas ou plus d’accord avec le programme proposé. Des différends liés aux valeurs, à la moralité ou aux bonnes habitudes proposées par Compassion et que des parents, souvent en rupture avec la société, contestent.
Mais cela arrive aussi quand les parents décident de déscolariser l’enfant pour le faire travailler et participer ainsi au revenu de la famille. Ou lorsque les parents donnent leur fille ado en mariage, par tradition ou pour avoir une bouche de moins à nourrir. Dans les deux cas, les collaborateurs des centres de développement de l’enfant vont tout mettre en œuvre pour convaincre les parents de privilégier la scolarisation de leurs enfants. Mais pas toujours avec succès.

parrainage compassion - manifestations en Haïti

Manifestation en Haïti

Raisons politiques

Enfin, les problèmes politiques, les conflits, leurs lots de réfugiés (déplacements de familles entières) expliquent aussi des fins de parrainage abruptes. Nous en avons vécu récemment en Ethiopie en raison de la crise du Tigray, ou au Burkina Faso, en proie à des violences terroristes dans certaines régions du pays.

Pour le parrain, un arrêt non prévu du parrainage constitue souvent une sacrée «douche froide». «Je me suis attaché à cet enfant et voilà que c’est déjà fini, que je ne peux plus avoir de nouvelles», nous confient des marraines et parrains déçus. 

Cela entame parfois aussi la confiance placée dans un programme de parrainage. C’est compréhensible. 

Ne perdons toutefois pas de vue que ce qui a été semé continue de porter du fruit dans la vie du ou de la filleul(e) que vous avez soutenu(e) à travers les années. Et n’oublions pas non plus que la lutte contre l’extrême pauvreté se poursuit.

Notre programme compte actuellement plus de 11’000 enfants qui attendent un parrain ou une marraine depuis plus d'un an.

Parrainez un enfant aujourd'hui

Affiner votre recherche