327 Zicroulahi

Zicroulahi

  • No SVG support
    Pays: Burkina Faso
  • No SVG support
    Age: 6
  • No SVG support
    Sexe : Garçon
Parrainez Zicroulahi aujourd'hui

Devenez Parrain de Hose

Parrainez Hose aujourd'hui

TG020500421

Temps d'attente en jours

376

Hose

Hose est né le 16 février 2018 et habite au Togo.

  • No SVG support
    Pays: Togo
  • No SVG support
    Age: 2
  • No SVG support
    Sexe: Garçon
Hose suit le programme à la maison pour enfants en bas-âge.
Hose vit avec sa mère.
Papa en vie Oui
Nombre de frères 1
Hose ne va pas à l’école.
À l’église, il participe aux activités suivantes :
  • Cours bibliques
Ses activités favorites sont :
  • Jouer aux poupées

Le centre d'accueil

Nom du centre d'accueil CDE Pentecote Jehovah Jire Tchilime
Ville la plus proche Vogan
Nombre d'enfants 383
Communauté locale
Population 2'000
Langue Ewe
Métier le plus commun Élevage
Nourriture principale Bananes
L'école commence en Octobre
Activités pour les enfants du centre d'accueil
Activités physiques
  • Formation sur la santé
  • Athlétisme
  • Kits sanitaires
Activités cognitives
  • Apprentissage des compétences de base de la vie courante
  • Orientation professionnelle
  • Cours d'informatique
Activités socio-émotionnelles
  • Community service
  • Théâtre
  • Tournois de foot
Activités spirituelles
  • Jeux bibliques
  • Évangelisme
  • Chanter

Le pays

Le Togo est un pays avec de fortes disparités sociales entre le Sud qui s’est bien développé et le Nord appauvri. C’est pourquoi, il y a beaucoup de contrastes entre les différentes tribus. La tribu Ewe au Sud forme l’élite traditionnelle. C’est seulement sous la dictature d’Eyadéma, qui vient de la tribu Kabiyé au nord du pays, que cette région sera plus développée.
Le Togo est un pays agricole qui dépend des précipitations. Presque deux tiers des habitants vivent de l’agriculture. Selon la Banque Mondiale, près de la moitié des habitants vivent dans l’extrême pauvreté avec moins de 1.90 dollar par jour. Environ le même nombre de personnes adultes sont analphabètes.
Et les enfants ? Plusieurs d’entre eux sont sous-alimentés et presque un enfant sur trois a un retard de croissance. A ces problèmes s’ajoutent d’autres dangers. Certains évoquent que plus de 300'000 enfants togolais sont envoyés par les trafiquants d’enfants dans la capitale, Lomé ou dans les pays voisins tels que le Nigéria, le Bénin ou le Gabon. Les trafiquants promettent aux parents et aux enfants une meilleure vie, l’école et un salaire. Toutefois, la réalité est tout autre : les enfants travaillent dans les plantations de café ou de cacao, dans des mines ou sur des chantiers, pour peu ou pas du tout de salaire. Lorsqu’ils reviennent, ils sont souvent sous-alimentés, malades et traumatisés. Beaucoup de jeunes filles sont victimes d’abus sexuels et tombent ainsi enceintes.
Compassion a débuté le travail au Togo en 2008. Aujourd'hui, plus de 66'000 enfants sont enregistrés dans les 270 centres d'accueil au sud du pays qui sont dirigés par des églises locales.