fbpx
368 Rio

Rio

  • No SVG support
    Pays: Indonesien
  • No SVG support
    Age: 11
  • No SVG support
    Sexe : Garçon
Parrainez Rio aujourd'hui

«Vous allez avoir des jumeaux!»

4 mai 2020

Ce couple éthiopien a longtemps renoncé à l’idée d’avoir des enfants. Ils étaient tellement pauvres qu’ils avaient de réelles difficultés à nouer les deux bouts.

En descendant la rue de ce quartier pauvre d’Addis Abeba, capitale éthiopienne, vous trouverez la maison de la famille d'Enyew. Elle est minuscule, faite d'une seule pièce d'environ 2,5 mètres carrés, dont une grande partie est occupée par un lit. Malgré quelques rayons de lumière qui percent les parois en bois rapiécées avec des sacs en plastique, l’intérieur de l’habitat est sombre. Mais si vous regardez par-delà la porte d’entrée métallique rose, vous verrez le sourire radieux d'une mère, Tiruwork, et de ses deux paisibles jumelles qui dorment sur le lit.

La sérénité et le sourire de la maman contredisent le désespoir que Tiruwork a ressenti lorsqu'elle a appris qu'elle était enceinte de jumeaux.

Pas les moyens d’avoir des enfants

Durant plusieurs années, le couple avait discuté de la possibilité d'avoir des enfants. Malheureusement, il savait qu'il ne pourrait pas subvenir aux besoins d'un nouveau-né. Alors Tiruwork et Enyew ont attendu. Au fil des ans, leur désir d'enfant l'a toutefois emporté sur les considérations économiques.

Lorsque le couple a découvert que Tiruwork était enceinte, il a été ravi. L’examen prénatal leur a toutefois réservé une surprise de taille. «Vous allez avoir des jumeaux», leur a annoncé le médecin.

Lorsqu’elle nous raconte son histoire, Tiruwork est assise sur le lit, le regard plein de tendresse pour ses deux filles qui font la sieste. Mais elle se souvient encore du désespoir qu'elle a ressenti lorsqu’elle était enceinte de trois mois et que le médecin lui a annoncé la nouvelle. «J’en ai pleuré durant tout le chemin du retour. J’étais en colère. Je me demandais comment j’allais nourrir mes enfants. Pour être tout-à-fait honnête, je réfléchissais comment avorter, car je ne voyais pas comment je pourrais m’en sortir.»

«Ma femme voulait interrompre la grossesse, disant que nous ne pouvions pas nous permettre d'avoir un seul bébé, et encore moins deux», ajoute Enyew. «Dans mon cœur, j'ai fait le vœu de prendre soin des jumeaux. Même si nous devions les donner pour assurer leur survie.»

Etincelles d'espoir

Les voisins de Tiruwork et la famille d'Enyew ont convaincu le couple de garder leurs bébés. Peu de temps après, le couple a découvert l'existence du programme d’entraide pour les mamans et les tout-petits de Compassion dans une Eglise voisine. Tiruwork a pu rejoindre ce programme alors qu'elle était à près de huit mois de grossesse.

«Quand nous avons su que l'Eglise allait nous apporter un soutien concret et que nos enfants pourraient même être scolarisés, nous avons été soulagés», témoigne Enyew. «Nos inquiétudes ont disparu rapidement.»

«Lorsque j’ai rejoint le programme d’entraide de Compassion, lorsque j’ai entendu les conseils et les dispositions du programme, l’espoir a fait taire le doute qui montait parfois en moi. J’ai été en mesure de penser à mes bébés de façon rassurée.»

Le 24 septembre 2017, Tiruwork et Enyew ont accueilli leurs deux magnifiques petites filles, Eyerusalem et Absalat. Les collaborateurs du programme d’entraide pour mamans et tout-petits étaient à leurs côtés, leur fournissant de l'aide et des produits nécessaires pour les soins des jumelles.

Et même si la situation financière du couple n'a pas changé, l'aide du programme a fait toute la différence. «Je gagne toujours la même somme d'argent», dit Enyew. «Il aurait été pratiquement impossible de faire tout ce que le programme fait pour les jumelles avec mon revenu. Lorsque vous avez des jumeaux, chaque dépense est multipliée par deux. Nous sommes très reconnaissants pour tout. A Noël, nous avons même reçu un cadeau, une surprise tellement inattendue.»

Du désespoir à l’espoir

«Mes jumelles sont une réelle bénédiction pour moi. Même si je n'avais aucun espoir lorsque j’ai découvert leur existence dans mon ventre, je suis devenue mère et mes filles me donnent désormais de l’espoir pour l’avenir», affirme Tiruwork. «Je reçois beaucoup de soutien grâce à mes enfants. Je dispose désormais de quoi les nourrir.»

Grâce au programme d’entraide pour les mamans et les tout-petits de Compassion, Enyew et son épouse sont pleins d’espoir pour leurs jumelles. Plus tard, leurs filles pourront intégrer le programme de parrainage de Compassion. Ainsi, elles pourront grandir en sécurité, être scolarisées et espérer aborder leur propre existence sans être dans la survie constante.