138 Luis Alfonso

Luis Alfonso

  • No SVG support
    Pays: Colombie
  • No SVG support
    Age: 6
  • No SVG support
    Sexe : Garçon
Parrainez Luis Alfonso aujourd'hui

En participant au Muskathlon, nous avons suscité un élan de générosité incroyable

12 avril 2017

L’automne dernier, Caroline et son mari ont participé au Muskathlon en Equateur. Par leur engagement, ils ont pu trouver une douzaine de parrains pour des enfants défavorisés et récolté CHF 19'415.10 au profit de centres d'accueil

«Je ne peux que recommander le Muskathlon! C’est réellement une  formidable expérience. Et au final, ce n’est pas la performance athlétique qui compte le plus. Je suis tellement reconnaissante de voir combien d’enfants ont trouvé un parrain et combien de dons ont été recueillis. Des gens que nous ne connaissions pas ou à peine ont décidé de parrainer un enfant ou ont fait un don généreux. Des amis ont organisé une «Garden-party» et ont récolté de l’argent pour nous. Sans compter les nombreuses occasions de parler du parrainage d'enfant, qui nous tient à cœur.

Comment avez-vous vécu cet événement sportif Muskathlon?

L’entraînement sportif a été le plus grand défi pour moi. Pour mon mari, qui est un grand sportif, ce n'a pas été un problème. Je m’étais fixée comme but 15 km de marche ou de jogging 2 deux fois par semaine. Après de nombreuses séances d’entraînement et la période de collecte de fonds, nous sommes enfin partis pour l’aventure!

Le jour du Muskathlon en lui-même a été très impressionnant. Nous sommes partis à minuit (sans avoir bien dormi au préalable). Tous les 5 km, il y avait un poste de ravitaillement avec des boissons isotoniques, de l’eau et des fruits. Comme il faisait nuit, nous n’avons pas vraiment ressenti la dénivellation de 700 mètres.

Vers 6 heures, l’aube nous permit de découvrir enfin le beau paysage. Malheureusement, vers la moitié du parcours, j’ai eu une douleur dans le pied. Mais j'ai serré les dents et poursuivi à mon rythme. La vue du sable et de la crique rocheuse m’a donné l'énergie pour parcourir les derniers kilomètres... au rythme d’un escargot. A deux 2 kilomètres, l'arrivée, j’étais au bout de forces. Heureusement d'autres participants déjà arrivés sont venus à ma rencontre. lls m’ont portée puis m’ont déposée pour me permettre de franchir la ligne d’arrivée seule. Incroyable!

Après 55 kilomètres et 12 heures d’effort, nous l’avons fait. Nos filleuls sont rapidement venus à notre rencontre. Et c’est cela le plus beau!

 

Quel a été votre moment phare de cette aventure?

C'est sans conteste la rencontre avec nos filleuls Briana et Bruno. Le sourire des ces enfants, les impressions et les expériences que nous avons pu vivre,  ont récompensé nos efforts!

Ce voyage en Equateur nous a fortifiés. Il nous a changés pour toujours. Nous voulons continuer à faire une réelle différence.

Comment avez vous vécu la collecte de fonds?

Pour nous, c’est vraiment incroyable de voir combien de dons ont pu être récoltés. L’objectif de collecte de fonds de CHF 20’000.- (10'000.- par personne) me paraissait inatteignable. Mais je pense que ça en valait largement la peine.

C'est un énorme défi mais un bon défi. Nous sommes franchement surpris de la somme d’argent réunis si rapidement. Mon mari et moi avons la chance d’avoir tous les deux des familles très généreuses et convaincues. Elles se sont engagées pour parrainer des enfants. Nous avons également fait faire un t-shirt et demandé à des entreprises partenaires de nous soutenir. Eux aussi, ont été très généreux.


Vous aimez la marche, la course à pied ou le vélo et avez à coeur les enfants démunis: participez vous aussi à l’un des prochain Musakathlon, en Indonésie en octobre ou en Tanzanie au printemps prochain.

 

Obtenir des informations