103 Erick Hernan

Erick Hernan

  • No SVG support
    Pays: Equateur
  • No SVG support
    Age: 5
  • No SVG support
    Sexe : Garçon
Parrainez Erick Hernan aujourd'hui

Richmond Wandera: Je n’ai pas été oublié !

13 mars 2017

Richmond Wandera, ancien enfant parrainé par Compassion est né dans l'extrême pauvreté du bidonville Naguru proche de Kampala en Ouganda. Il s'est battu contre la malaria plus de 10 fois dans sa vie. Aujourd'hui, il est le fondateur de "Pastors Discipleship Network" une association qui encourage et forme plus de 4000 leaders d'Eglise en Afrique.

Il nous raconte les moments les plus marquants de sa vie. Son témoignage démontre combien la participation aux programmes de Compassion peut changer la vie d'un enfant vivant dans la pauvreté.
Voici les cinq moments les plus marquants de ma vie:

Le jour où mon père est a été assassiné.
Le décès de mon père m’a changé. En y repensant, je pense avoir touché le fond ce jour-là. J’avais l’impression que ma vie s’était arrêtée. J'étais confus parce que je voyais ma vie s'écrouler devant moi. J'étais seulement un enfant mais en Afrique quand vous perdez un père et que vous êtes l’aîné, vous savez ce que cela signifie: Prendre la responsabilité des 6 frères et sœurs - arrêter l'école et aller travailler.

Le jour où j’ai appris que j'étais parrainé.
Le jour où on m'a annoncé, «Richmond, tu as un parrain», je savais exactement ce que cela signifiait. J'avais admiré, jusqu’à ce jour, les enfants de Compassion qui avaient un parrain avant moi - la façon dont ils jouaient, les privilèges auxquels ils avaient accès, leur possibilité d'aller à l'école, de trouver facilement de la nourriture et des soins médicaux. J’ai su dès qu’on m’a annoncé cette nouvelle que ma vie allait littéralement changer.

Le jour où j’ai pu fonder le réseau de pasteurs disciples.
Le jour où je me suis retrouvé devant 1500 pasteurs pour les former, les équiper et les guider fût un moment mémorable pour moi. C’était tellement surprenant de voir que Dieu utilise même des enfants d’origines les plus diverses pour un jour le servir en servant les autres. Jusqu'à ce jour, mon ministère a déjà formé plus de 4000 pasteurs.

Le jour où j’ai trouvé un second père.
Quand j'ai rejoint le programme de Compassion, je savais que ma vie allait changer mais je n'avais toujours pas de papa ni de sentiment de sécurité ou d'appartenance. Un jour, lors d’un moment de méditation, le pasteur Peter nous partageait l'histoire de Joseph dans la Bible. Tout en racontant l’histoire, il posa sa main sur mon épaule droite et j'ai eu un sentiment si fort d’avoir un nouveau papa. Plus tard ce jour-là, j’ai recroisé le pasteur Peter qui a remarqué que j'étais très ému. Il m'a dit: «Si tu veux, je peux être comme ton papa, d'accord? Tu peux toujours venir vers moi ». J’ai alors senti un sentiment de stabilité s’installer en moi.

Le jour où j’ai réalisé l'appel de ma vie.
Le jour de l’obtention de mon diplôme universitaire et de ma formation de leadership, le président de Compassion International nous a transmis les paroles d'Ésaïe 58 et 61. Je me souviens avoir ressenti un clair appel de Dieu lorsqu’il expliquait que la raison pour laquelle Dieu nous a sauvés de la pauvreté, n’est pas pour qu’on puisse s’éloigner le plus loin possible, mais pour que nous allions servir et faire la différence dans nos communautés. J’aimerais être celui qui sera nommé « restaurateur de murs détruits ». Je sais maintenant que c’est le plan de Dieu pour moi de retourner d’où je viens pour donner autant qu’on m’a donné.

En savoir plus sur son association "Pastors Discipleship Network"