7 Kecha

Kecha

  • No SVG support
    Pays: Haïti
  • No SVG support
    Age: 9
  • No SVG support
    Sexe : Fille
Parrainez Kecha aujourd'hui

Comment vos lettres sont-elles distribuées ?

6 mars 2019

Alors que vous pouvez rapidement et facilement écrire une lettre en ligne à votre filleul, celui-ci continue d’utiliser les bons vieux classiques du papier et du stylo pour vous partager ses expériences de vie. Et le voyage que ces lettres en papier parcourent est parfois une réelle aventure !

Nos bureaux nationaux travaillent soigneusement pour vous faire parvenir vos lettres de la manière la plus efficace et avantageuse possible. Cela inclut parfois l’utilisation des services postaux et de livraison locaux et internationaux.

Cependant, dans certains cas, lorsque l’Eglise locale partenaire se trouve isolée, ils doivent fournir un effort supplémentaire pour apporter vos lettres auprès de ces petites mains impatientes.

Imaginez un village fermier à la frontière de la Thaïlande, une île isolée en Indonésie ou encore une ville rurale au Ghana. Des endroits où l’électricité, les routes goudronnées, l’eau courante et d’autres commodités modernes – jusqu’aux bureaux de poste – sont rares.

C’est là qu’entre en jeu le dévouement de l’équipe locale de Compassion.

Ci-dessous, nous allons suivre la distribution de vos lettres au Ghana. Même si les procédures de distribution de lettres varient d’un pays à un autre, ceci va simplement vous montrer à quel point nos collaborateurs s’engagent tout autour du globe à assurer la distribution de vos lettres !

 

Arrivée des lettres

L’équipe Compassion au Ghana prépare la livraison de vos lettres aux enfants et l’envoi de celles des enfants.

Lorsque vos lettres arrivent au bureau national du Ghana, elles sont soumises à une série de procédures incluant un contrôle de qualité. La langue officielle du Ghana est l’anglais, donc vos lettres qui auront déjà été traduites de l'allemand, le français ou l'italien vers l'anglais en Suisse, n'auront généralement plus besoin d’être traduites sur place.

Les lettres sont contrôlées pour vérifier si elles ne contiennent aucun élément inapproprié, comme des adresses personnelles, des numéros de téléphone, des comptes Facebook, ou des mots mal intentionnés ou déplacés. Le but est de vous protéger, ainsi que l’enfant que vous parrainez.

De plus, vos lettres sont lues pour relever les questions qui nécessitent des réponses. Ces questions sont reportées dans un encadré spécial sur le papier de la lettre. Cela assure que les collaborateurs du centre et les enfants s’en souviennent lorsqu’ils écriront la lettre de réponse.

 

Envoi des lettres

Vos lettres sont alors imprimées et triées. Elles sont ensuite assemblées, regroupées suivant les régions, puis emballées. Chaque paquet est placé dans un sac de protection et scellé.

Chaque région au Ghana a un centre de collecte et un responsable de collecte.

Emmanuela réceptionne, trie et prépare les paquets pour chaque centre d'accueil. 

Un service de courrier vient chercher ces paquets à l’office et va les distribuer aux points de collecte. Ensuite, les représentants de chaque centre d’accueil se mettent en route pour venir les chercher.

 

Récolte des lettres

Le centre d’accueil Adidome est le point de collecte central de la région de Tongu.

Alors que certains des centres d’accueil livrent les lettres une fois par mois, le centre d’accueil Dove en reçoit tellement qu’ils doivent organiser une livraison une fois par semaine ! Chaque samedi, journée d’activité du centre, les enfants se réjouissent de recevoir les lettres de leurs parrains et marraines.

Lorlor, membre de l’équipe Compassion au centre d’accueil Dove, se fait un plaisir de livrer vos lettres.

C'est Lorlor Glover, une travailleuse sociale à Dove, qui vient à Adidome chaque jeudi pour chercher vos lettres, ainsi que celles des enfants qui vont vous être envoyées depuis le bureau national.

 

 

Le voyage des lettres

Le voyage de Lorlor n’est ni rapide, ni facile.

Lorlor se prépare pour l’un de ses deux trajets en moto pour la distribution des lettres des parrains.

Pour se rendre à Adidome depuis Dove, Lorlor doit traverser la rivière Volta, qui est à environ 30 minutes en moto.

Lorlor se rend à la rivière, où elle est ensuite transportée sur un bateau.

Une fois la traversée effectuée, Lorlor doit encore prendre une moto-taxi pendant 25 minutes pour atteindre le centre de collecte des lettres à Adidome.

Lorlor négocie le tarif pour son trajet jusqu’au centre.

Arrivée à Adidome, Lorlor rencontre Emmanuella, la responsable de collecte, qui a répertorié chaque lettre. Lorlor vérifie une deuxième fois l’enregistrement et signe avant qu’Emmanuella lui remette les paquets.

Emmanuelle et Lorlor retranscrivent avec exactitude le chemin de votre correspondance.

Ensuite, Lorlor répète son long trajet pour retourner à Dove, transportant vos précieuses lettres. Ouf !

Livraison des lettres

 

Lorsque Lorlor arrive au centre Dove, elle répertorie toutes les lettres dans un cahier. Elle fait également une copie de chaque lettre et les place dans les dossiers des enfants afin qu’ils puissent emporter avec eux l’original à la maison, comme un trésor.

A la fin de la journée du samedi, toutes les lettres sont en mains de les enfants impatients de les lire !

Godwin, 14 ans, heureux d’avoir reçu une lettre de ses parrains !

Le jeune Godwin, 14 ans, est un de ceux qui reçoit fréquemment une lettre au centre.

« Mes parrains m’écrivent environ deux lettres par mois, voire plus. Si un mois se passe sans que je reçoive une lettre de leur part, j’ai l’impression que quelque chose ne va pas. Alors je prie pour eux », dit Godwin

Les parrains de Godwin, Sharon et Chuck, le soutiennent depuis des années. Leurs lettres sont vraiment spéciales pour lui et sa famille. Après avoir lu les lettres ensemble et leur avoir répondu, il les entrepose dans un compartiment spécial fabriqué dans le lit de ses parents, pour les protéger.

Godwin et sa famille lisent ensemble les lettres de Sharon et Chuck.

Les jours de distribution des lettres sont toujours très spéciaux à Dove. Même si tous les enfants ne reçoivent pas de lettre aussi fréquemment que Godwin, tout le monde participe à cette célébration.

Esinam, le directeur du centre de Dove, explique,

« Lorsque les enfants reçoivent les lettres, toute la communauté est au courant et s’en réjouit. Dove est une très petite ville qui n’est même pas connue par toutes les villes environnantes. Donc, que quelqu’un à l’étranger pense à un enfant à Dove et lui écrive, c’est vraiment un grand événement.

Nous remercions les parrains pour leur soutien et les cadeaux qu’ils envoient à ces enfants. C’est une façon de changer des vies. »

Tout autour du monde, vos lettres sont traitées avec le plus grand soin par nos collaborateurs et nos bénévoles, comme le font ceux au Ghana. Ils voient de leurs propres yeux que le partage mutuel à travers l’échange de lettres est l’opportunité de changer la vie d’un enfant et de son parrain ou sa marraine. Et ils font des kilomètres pour faciliter cette relation !

 

chaque année plus de 8 millions de lettres sont échangées entre les filleuls et leurs parrains.
Remplissez de joie la journée votre filleul(e) et écrivez-lui maintenant !