Nishan

Nishan

  • No SVG support
    Pays: Sri Lanka
  • No SVG support
    Age: 1
  • No SVG support
    Sexe : Garçon
Parrainez Nishan aujourd'hui

Compassion étend ses programmes au Myanmar et au Malawi

Compassion est désormais engagé dans 27 pays du Sud. Avec toujours la même ambition: libérer chaque jour plus d’enfants de l’extrême pauvreté.

Compassion étend son programme de lutte contre l’extrême pauvreté dans deux nouveaux pays, le Myanmar et le Malawi. L’engagement dans d’autres pays est également à l’étude. 

Le problème de la pauvreté est immense. Depuis le début de la crise du coronavirus et contrairement à l’amélioration enregistrée dès le début des années 90, elle ne cesse de s’aggraver. Les enfants font partie des catégories de population les plus exposées au risque de pauvreté.

«Nous voulons voir l'éradication de la pauvreté infantile de notre vivant. C'est pourquoi nous nous engageons au Malawi et au Myanmar. Selon le modèle éprouvé depuis 70 ans, Compassion s’associe aux Eglises locales et aux groupes confessionnels déjà établis dans ces pays. Nous pouvons les équiper afin d’étendre leur portée et leur capacité à s'occuper des enfants démunis et participer à leur développement, à leur épanouissement»

Sidney Muisyo, directeur des programmes de Compassion sur le plan international

Priorité au programme de survie

La moitié des 18 millions d’habitants du Malawi vivent sous le seuil de l’extrême pauvreté (2 francs par jour). Au Myanmar, 25 millions pourraient tomber sous le seuil de pauvreté national, un retour en arrière de 16 ans, d’après le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). La pauvreté a reculé de 48% à moins de 25% entre 2005 et 2017. Mais la crise du coronavirus et les violences internes ont provoqué un brusque renversement de la tendance.

L’implantation de Compassion au Malawi a été saluée jusqu’au sommet de l’Etat, par le président Lazarus Chakwera.

Dans un premier temps, Compassion mettra l’accent sur le programme de survie pour les mamans et les nouveaux nés. Le parrainage d’enfants, pilier de l’engagement de Compassion pour le développement de l’enfant, ne devrait y être introduit qu’en 2023 ou 2024.

D’autres pays à l’étude

Compassion prépare une implantation dans d’autres pays d’Afrique et d’Asie. L’étude des données et l’exploration du terrain sont menées de façon méticuleuse. En effet, le programme de parrainage vise un soutien à l’enfant sur la durée. Plusieurs conditions doivent donc être remplies pour rendre possible l’engagement dans de nouveaux pays.

Le financement de la phase de lancement de Compassion aussi bien au Myanmar qu’au Malawi a été financé par de généreux donateurs.

Compassion a été lancé en marge de la guerre de Corée, pour prendre en charge les orphelins de guerre qui étaient abandonnés dans les rues. Depuis 70 ans, Compassion s’engage à lutter contre l’extrême pauvreté, en collaboration avec des Eglises locales. Désormais, cet engagement s’étend à 27 pays.