237 Yan

Yan

  • No SVG support
    Pays: Pérou
  • No SVG support
    Age: 5
  • No SVG support
    Sexe : Garçon
Parrainez Yan aujourd'hui

Compassion en Indonésie

Compassion a débuté le travail en Indonésie en 1968.
Aujourd’hui, plus de 130'000 enfants sont enregistrés dans les 550 centres d’accueil de Compassion.
Compassion collabore avec les églises locales pour aider les enfants à sortir de la pauvreté.

 

  • Histoire

    Avec plus de 17‘500 îles, l’Indonésie fait partie du plus grand archipel au monde.
    On considère que les premiers habitants des îles venaient d’Inde ou de Burma. Les immigrants arrivés plus tard, venaient du sud de la Chine ou de l’Indochine et occupèrent l’archipel aux environs de 3000 av. J.-C.

    L’histoire moderne du pays est marquée par l’ingérence des puissances coloniales qui à la recherche des épices et ressources naturelles du pays. Les Néerlandais arrivèrent en 1670. Leur East India Company contrôlera bientôt le commerce d’épices et obtiendra au 18ème siècle, le contrôle sur Java, après leur diminution de position dominante. Au 19ème siècle, les Néerlandais étendront leur royaume et obtiendront l’archipel complet au début du 20ème siècle, dont Aceh et Bali. L’occupation de l’Indonésie par les Japonais, lors de la Deuxième Guerre Mondiale, marque également la fin de l’époque coloniale des néerlandaise. En 1949, les Néerlandais rendirent les droits de souverains à la République de l’Indonésie.

    Le très populaire, Achmed Sukarno, deviendra le premier président de l’Indonésie. Sukarno se démarquait fortement du monde occidental et sympathisait avec des idées socialistes à l’intérieur. Toutefois, il régissait le pays de manière de plus en plus autoritaire et se déclarait comme président à vie. Les dirigeants de l’armée du pays profitèrent d’un malheureux coup d’Etat de la gauche contre Sukarno en 1965, pour attaquer brutalement le groupe de gauche et les groupes communistes. On suppose que plus de 300'000 personnes ont perdu leur vie durant ce temps, notamment beaucoup d’habitants chinois. Sukarno perdit son pouvoir dans les mains du  général Suharto qui dirigea le pays jusqu’en 1998. Suharto a adopté une politique pro-occidentale mais a été accusé à plusieurs reprises de crimes contre les droits de l’homme.

    L’Indonésie a encore fait les gros titres en 1999. Des milices, avec l’approbation de l’armée indonésienne qui occupait l’île depuis 1975, ont créé un massacre sur la petite île du Timor-Oriental. La raison est que la population indigène a voté en majorité pour l’indépendance de l’Indonésie. Seulement à la fin des violences et l’indépendance du Timor-Oriental, les Nations-Unies envoyèrent des forces de maintien de la paix pour intervenir.
    L’Indonésie elle-même développa petit à petit une transformation en démocratie après la démission de Suharto. En 2004, le retraité général Susilo Bambang Yudhoyono fût élu président du pays, voté pour la première fois directement par le peuple. En 2009, Yudhoyono fût réélu. Il s’est fortement engagé dans la lutte contre la corruption à l’intérieur de l’Indonésie et a donné un nouvel élan économique au pays, après que celui-ci ait subi les conséquences de la crise financière asiatique à la fin des années nonante.

    En plus de la lutte contre la corruption et le processus de démocratisation fragile, l’Indonésie doit faire face à d’autres défis : par exemple, la montée de l’extrémisme islamique, les tensions entre les différents groupes religieux du pays et les mouvements séparatistes comme dans les provinces Aceh et Irian Jaya. En décembre 2004, le pays a été durement frappé par le Tsunami où environ 200'000 personnes ont perdu leur vie.

  • Education

    La caractéristique du système de formation de l’Indonésie reflète les différents héritages religieux du pays : la lutte pour une identité nationale et pour la division des ressources naturelles dans un pays pauvre mais en plein développement. Un pays formé d’îles et dont la population augmente rapidement.

    L’année scolaire se déroule d’août à juin. Les années de scolarités de la 1ère à la 6ème sont obligatoires, mais sont rarement achevées dans les régions rurales.
    En 1973, Suharto adopta une loi qui permettait de financer la construction d’écoles primaires avec une partie des recettes du commerce de pétrole. Cela a conduit à la construction et la rénovation d’environ 40'000 écoles primaires dans les années 80, qui est un grand pas en direction de l’éducation générale.

    De façon générale, le système d’éducation du pays souffre du manque de moyens financiers, notamment pour les salaires des enseignants et leurs qualifications. Dans tout le pays, il est difficile de mettre à disposition assez de livres et d’autres matériels scolaires.

  • Religion

    L’Indonésie est le pays avec a plus grande population islamique au monde. Néanmoins, il existe une Constitution qui stipule que chaque habitant a le droit d’exprimer librement leur croyance. En général, le gouvernement respecte ce droit. Pour certaines activités religieuses, il existe certaines restrictions.

    Le ministre des Affaires religieuses donne un statut à 5 confessions religieuses : l’islam, le catholicisme, le protestantisme, le bouddhisme et l’hindouisme. Tous les autres groupes religieux peuvent être enregistrés à l’Etat, toutefois, en tant qu’associations sociales.

    Le gouvernement exige que les élèves des écoles obligatoires reçoivent des enseignements sur la religion, même si des élèves appartiennent à une autre croyance.

    Une minorité des musulmans envoient leurs enfants dans des écoles religieuses appelées « pesantren ». Notamment dans les régions rurales, les jeunes gens reçoivent un enseignement sur le coran et la langue arabe, apprennent la charia, les traditions et histoires de l’islam. Même si toutes les écoles pesantren ne sont pas forcément orthodoxes, elles visent toute de même la bonne éducation des musulmans.

  • Art et musique

    L’Indonésie possède un riche héritage de formes d’arts dans lesquels on retrouve la peinture, la sculpture de bois, le tissage, la danse, la narration et les spectacles de marionnettes. Les batiks (création de motifs sur des étoffes, à l’aide de cire et de décolorant) sont également très appréciés par les Indonésiens.

    La richesse culturelle d’Indonésie compte aussi pour la musique : il existe des centaines de styles de musique régionaux. La musique des îles Java, Sumatra et Bali sont le plus fréquemment jouées.
    Le style de musique le plus connu et le plus populaire est gamelan. Gamelan est une interaction de plusieurs instruments à percussion dont le métallophone, les tambours, les gongs et une sorte de violon avec des flûtes en bambou.
    Un autre style de musique populaire est dangdut avec sa danse. Celui-ci est tellement aimé que beaucoup de partis politiques emploient les spectacles de dangdut dans leurs campagnes électorales pour attirer un public plus large.

  • Jours fériés et fêtes

    Indépendance, 17 août: une journée de fête nationale particulière. La plupart des commerces sont fermés ce jour-là.
    Noël, 25 décembre : les Indonésiens chrétiens fêtent Noël avec leurs familles et amis. Ils montent des sapins de Noël et fêtent avec de la musique, de bons repas et de la danse.
    Id ul-Adha : fête islamique du sacrifice

  • Sport et temps libre

    En Indonésie, les sports populaires sont le football, le tennis, le badminton, le cyclisme et le sport motorisé.

  • Plat national

    Les Indonésiens mangent principalement du riz, des légumes et des fruits. Le poisson et la viande donnent le goût mais ne sont pas servis comme nourriture de base.

    Kenari Fudge/Bonbons au caramel (env. 20 pièces)
    1 tasse de sucre brun
    2 cc d'eau
    ½ tasse d'amandes émondées, rôties légèrement

    Faire fondre le sucre dans l’eau à feu doux. Ajouter les amandes et mélanger rapidement. Enlever la casserole du feu. Avec une cuillère à café, former de petites masses et les poser sur un plateau. Avant de les consommer, les laisser refroidir et les conserver dans un récipient fermé.

  • Comment dit-on...

    Apa Khabar? (Quoi de neuf?)
    Baik, baik (Tout va bien.)
    Selamat pagi (Bonjour (le matin))
    Sore (Bonjour (la journée))
    Malam (Bonsoir)
    Selamat (Félicitations)

A propos de l'Indonésie

Population 254 millions
Capitale Jakarta
Langue

L'indonésien (Bahasa Indonesia)
Les langues régionales dont le javanais
est le plus répandu

Religion Musulmans 87 %
Chrétiens 10% (évangéliques 7%, catholiques 3%)
Hindous 2%
Autres 1%

Sources 2015: The World Factbook, Office des Affaires étrangères