3 questions à l’occasion de la Journée internationale du testament
Aurora

Aurora

  • No SVG support
    Pays: Peru
  • No SVG support
    Age: 4
  • No SVG support
    Sexe : Fille
Parrainez Aurora aujourd'hui

3 questions sur le testament… à l’occasion de la Journée internationale du testament

Aujourd’hui, c’est la journée internationale du testament. Honnêtement, qui aime s’occuper de cette question? Nous pensons que cela ne doit pas durer et profitons de cette journée pour poser trois questions à Elisabeth Kunz, avocate et notaire.

Y a-t-il un moment idéal pour rédiger son propre testament ?

Tout dépend de notre situation. Il n’est par exemple pas judicieux de rédiger un testament à 16 ans si l’on ne dispose pas encore de patrimoine. Mais ce n’est pas non plus idéal de s’y intéresser à un âge avancé, à l’hôpital, et qu’il s’agit de rédiger un testament en urgence. 

Le meilleur moment pour rédiger son testament est quand on a un peu d’argent de côté ou un patrimoine pour lesquels on réfléchit à ce qu’ils deviendront en cas de décès.

Quels sont les trois points les plus importants que je dois connaître sur mon testament ?

La première question à se poser est la suivante: quelle est ma position dans l’ensemble de la structure familiale et à quoi ressemble ma constellation familiale? En effet, cela va déterminer ma marge de manœuvre en matière de disposition testamentaire.

Deuxième question importante, comment un testament doit-il être rédigé pour être valable aux yeux de la loi? Parmi les critères de validité, on trouve par exemple l’exigence de forme de l’écriture manuscrite, la signature personnelle et la date que doit présenter un testament.

Enfin, quelle trace souhaitez-vous laisser au-delà de votre vie? Est-ce que je souhaite que ma succession reste au sein de ma famille et que celle-ci soit désignée comme héritière? Est-ce que je souhaite par exemple laisser un montant, un legs à une œuvre de bienfaisance comme Compassion? Si je n’ai pas d’héritiers réservataires, je pourrais même désigner une œuvre de bienfaisance comme Compassion comme héritier.

Concrètement, comment vais-je commencer à rédiger mon testament?

Il faut commencer par décider de s’y mettre. Cela passe par une phase de recherche d’informations. Ensuite, il s’agit de mettre par écrit la manière dont je veux que les choses se passent. Je n’ai pas besoin de le faire en une seule journée. Réfléchir à l’héritage que l’on souhaite transmettre peut prendre du temps de réflexion. Il n’est donc pas inhabituel de prendre son temps et de fixer une date à laquelle l’on souhaite que son testament soit rédigé.

Informations et inscription à l’événement en ligne avec Elisabeth Kunz sur le thème du testament le 19 septembre (en allemand).

En incluant Compassion dans votre testament, vous permettez à des enfants de sortir de l’extrême pauvreté. Plus d’informations et contact.