6 Vano

Vano

  • No SVG support
    Pays: Indonésie de l’est
  • No SVG support
    Age: 2
  • No SVG support
    Sexe : Garçon
Parrainez Vano aujourd'hui

Compassion en Colombie

Compassion a débuté le travail en Colombie en 1974.
Aujourd’hui, plus de 65'000 enfants sont enregistrés dans les 240 centres d’accueil de Compassion.
Compassion collabore avec les églises locales pour aider les enfants à sortir de la pauvreté.

 

  • Histoire

    A l’époque précolombienne, le pays qui est aujourd’hui la Colombie, était habité par des tribus indigènes souvent chasseurs ou agriculteurs nomades. Le plus grand groupe était les Chipchas, qui vivaient près de la ville actuelle de Bogota. En 1500, les Espagnols naviguaient le long de la côte Nord de la Colombie. Toutefois, la première colonie permanente fût fondée en 1525.

    En 1549, la région deviendra une colonie espagnole, avec Santa Fe de Bogota comme capitale. Bogota deviendra en 1717, la capitale du vice-royaume de Neugranada. Avec Lima et Mexico City, la ville devint un des centres administratifs du nouveau royaume. Au début du 19ème siècle, le souhait d’indépendance des colonies sud-américaines se renforça. Le souhait se manifestait lors des guerres contres l’Espagne où, en 1819, l’Espagne perd définitivement contre les troupes sud-américaines sous la direction de Simon Bolivar.

    La nouvelle République, la Grande-Colombie comprenait la région de l’ancien vice-royaume, ainsi également les pays appelés aujourd’hui l’Equateur, le Venezuela et le Panama. Simon Bolivar fut élu comme le premier président et Francisco de Paula Santander, comme vice-président. Les conflits issus de leurs visions politiques très différentes, libérales et conservatives, résultèrent en deux partis politiques qui déterminent depuis, la politique colombienne. La Grande-Colombie se désintègrera après la mort de Bolivar en 1830.

    L’histoire de la Colombie est marquée de conflits violents. Deux guerres civiles sont le résultat d’une rivalité entre le parti conservatif et le parti libéral : la « Guerre des Milles Jours » (1899-1902) dans laquelle probablement 100'000 personnes ont perdu la vie et la « Violencia » (1946-1957) qui a coûté la vie à 300'000 Colombiens supplémentaires.
    La Colombie reste un des pays les plus violents au monde : guérilla de gauche, paramilitaires de droite et cartels de la drogue engendrent une guerre civile depuis plus de quarante ans qui a fait d’innombrables victimes et qui compromet de nombreuses possibilités au pays. Plus de trois millions de colombiens sont réfugiés dans leur propre pays. A cela s’ajoute des inégalités considérables en ce qui concerne les partages de pouvoir, de richesse et de possession de terres.

    Le gouvernement, régit par le Président Alvaro Uribe depuis 2002, a essayé de terminer le conflit à travers la « politique de sécurité démocratique ». En 2005, on adopta une loi qui garantissait des sanctions atténuées et la réintégration dans la société, pour les militants des groupes paramilitaires, s’ils renonçaient définitivement à la violence. Suite à cela, plus de 30'000 membres du groupe d’extrême droite AUC se sont laissés désarmer. On est également parvenu à des réussites au niveau du groupe d’extrême gauche, FARC. La guérilla, se bat depuis le début de la guerre civile contre les changements de gouvernement et contrôle de grandes parties du pays : la libération en 2008, de l’ancienne candidate à l’élection présidentielle, Ingrid Betancourt, suscita une grande attention. Elle avait partagé le destin de centaines de personnes qui étaient prises en otage par les FARC, souvent depuis des années, pour extorquer des exigences politiques.

    En 2010, le conservatif, Juan Manuel Santos fut élu comme nouveau président du pays. Santos veut continuer la politique de son célèbre prédécesseur.

  • Education

    L’année scolaire en Colombie se déroule de février à novembre. Les écoles publiques demandent des frais de scolarité. Toutefois, les frais sont moins élevés que pour les écoles privées. Dans les villes, les écoles sont souvent bondées. Dans les régions rurales, les infrastructures sont insuffisantes et les enseignants n’apparaissent souvent pas au cours.

    La moitié de la population colombienne est pauvre. La croissance économique du pays n’arrivent pas jusqu’à eux, cela s’applique surtout à la population rurale. Souvent, les enfants n’ont pas d’autre choix que de travailler dur, afin de contribuer au revenu familial, au lieu d’aller à l’école.

    Dans presque toutes les grandes villes du pays, il existe des universités. Mais les universités publiques sont surpeuplées et les universités privées trop chères. La plupart des personnes pauvres n’y ont pas accès.

  • Religion

    Selon la Constitution, il n’existe pas d’église ou de religion officielle mais elle mentionne que l’Etat n’est pas athée ou agnostique ou indifférent face aux sentiments religieux des Colombiens. Pour certains, cela signifie que l’Etat privilégie la position de l’église catholique, qui était jusqu’à 1991, la confession religieuse officielle du pays.

    La constitution reconnaît le droit des parents choisir librement l’éducation religieuse de leurs enfants. Elle stipule également qu’aucun élève ne peut être forcé à participer à un enseignement religieux dans une école publique. L’église catholique ou d’autres groupes religieux peuvent enseigner des cours de religion dans les écoles publiques, aux élèves qui le souhaitent ou fonder des écoles religieuses. L’église catholique a convenu un accord spécial avec l’Etat pour assurer l’éducation scolaire dans les régions rurales où il n’y a pas d’écoles publiques.

  • Art et musique

    La Colombie a produit plusieurs auteurs remarquables, dont le plus connu est probablement, Gabriel Garcia Marquez, qui en 1982 reçut le Prix Nobel de la Littérature.
    Ainsi, on entend souvent dire dans le pays qu’il y a 200 poètes sur 100 habitants en Colombie !

    La Colombie est aussi connue pour des peintres et sculpteurs internationalement connus, comme Fernando Botero ou Alejandro Obregon. Le pays possède beaucoup de musées d’art et de studios et des exemples d’architectures remarquables. La culture ancienne indiennes et la culture populaire enrichissent également la diversité de l’art et de l’artisanat.

    Les musiques et danses folkloriques, l’opéra, la musique classique, le pop moderne et le jazz sont aussi populaires. Des chanteurs comme Carlos Vives, Shakira et Juanes sont aussi connus en-dehors de la Colombie.

  • Jours fériés et fêtes

    Indépendance, 20 juillet: journée qui est fêtée avec des cortèges
    Journée de la libération (batalla de boyaca), 7 août : jour de l’indépendance colombienne
    Noël, 25 décembre : dans les familles évangéliques, les parents offrent des cadeaux aux enfants durant un repas de Noël spécial. Le repas est composé d’une sauce vanille spéciale, appelée natilla et des donuts, appelés bunuelos et d’autre nourriture sucrée.

  • Sport et temps libre

    Le football est le sport principal de la Colombie avec des matchs de ligue durant toute l’année. Des footballeurs comme Carlos Valderrama sont devenus connus internationalement grâce à la participation de la Colombie au championnat du monde.
    Le tennis est aussi populaire. La plupart des hôtels ont des courts de tennis.
    L’escalade en montagne se fait à l’est de Santa Marta, jusqu’à 5'800 m d’altitude.
    De bonnes pistes skiables se trouvent dans les pentes du Nevado del Ruiz (5'400 m d’altitude), à 50 km de Manizales.
    Une grande course cycliste, le tour de la Colombie, a lieu chaque année aux mois de mars et avril.
    La boxe et les combats de taureaux sont aussi des sports populaires.
    Les clubs de golf autorisent les visiteurs à utiliser leurs équipements.

  • Plat national

    La cuisine colombienne se compose de beaucoup de riz, de volaille, d’haricots et de fruits.

    Jus de fruits
    En Colombie, on extrait du jus de fruits de chaque fruit. Par exemple, de pastèques, du cantaloup (une autre sorte de melon), d’ananas et de papaye. Les jus de fruit sont servis avec un plat typique qui inclut de la viande de porc ou de bœuf, du riz, des pommes de terre, du guacamole et des fruits.

  • Comment dit-on...

    ¿Cómo le va? (Comment ça va?)
    ¿Cómo estás? (Comment vas-tu?)
    Buenos dias (Bonjour)

 

A propos de la Colombie

Population 46 millions
Capitale Bogotá
Langue L'espagnol
Religion

90% catholiques
10% autres (dont un nombre croissant de chrétiens évangéliques en plein croissance)

Sources 2015: The World Factbook, Office des Affaires étrangères