227 Junior

Junior

  • No SVG support
    Pays: Togo
  • No SVG support
    Age: 12
  • No SVG support
    Sexe : Garçon
Parrainez Junior aujourd'hui

Devenez Parrain de Oditar

Parrainez Oditar aujourd'hui

PE035300628

Temps d'attente en jours

256

Oditar

Oditar est né le 1 janvier 2018 et habite au Pérou.

  • No SVG support
    Pays: Pérou
  • No SVG support
    Age: 1
  • No SVG support
    Sexe: Garçon
Oditar suit le programme à la maison pour enfants en bas-âge.
Oditar vit avec ses parents.
Métier du papa Agriculteur
Nombre de frères 2
Oditar ne va pas à l’école.
À l’église, il participe aux activités suivantes :
  • Ecole du dimanche
Ses activités favorites sont :
  • Jeux collectifs
  • Jouer aux petites voitures

Le centre d'accueil

Nom du centre d'accueil Nueva Generación
Ville la plus proche Huancayo
Nombre d'enfants 306
Communauté locale
Population 26'088
Langue Espagnol
Métier le plus commun Travailleurs à la journée
Nourriture principale Bananes
L'école commence en mars
Activités pour les enfants du centre d'accueil
Activités physiques
  • Formation sur la santé
  • Examens médicaux
  • Formation sur l'hygiène
Activités cognitives
  • Apprentissage des compétences de base de la vie courante
  • Concours
  • Club créatif
Activités socio-émotionnelles
  • Retraites spirituelles
  • Community service
  • Camps de croissance
Activités spirituelles
  • Camps
  • Chanter
  • Ecole du dimanche

Le pays

Depuis que l’Espagne a reconnu l’indépendance du Pérou, en 1821, des gouvernements civils, des dictatures militaires et des dictateurs violents ont suivi. A cela s’ajoutent les violences de la guérilla contre l’Etat. La violence et la contre-violence ont laissé des personnes traumatisées derrière elles.
Dans les années nonante, l’économie du Pérou se stabilise peu à peu. Avec la fin du règne autoritaire d’Alberto Fujimori, le climat politique change également. Le centralisme répandu dans la capitale Lima, prendra également fin pour permettre un renforcement des régions.
L’économie du Pérou vécu un élan vers le succès, grâce aux mesures de privatisation et de libéralisation. Toutefois, cet élan n’arrivera pas chez les pauvres. Semblable aux autres états des pays andins, les plus touchés par la situation sont principalement les indigènes. La grande majorité des habitants de la Sierra, dans les hauts plateaux péruviens, qui sont des descendants des célèbres Incas, vivent dans l’extrême pauvreté.
Et les enfants péruviens? D’après des données de l’UNICEF, un tiers d’entre eux doivent travailler pour contribuer au revenu de la famille. Un grand nombre des enfants terminent l’école déjà à la quatrième année scolaire. Comme si l’expérience de la pauvreté n’était pas déjà assez grave, beaucoup d’entre eux sont victimes d’abus et de violence.
Le travail de Compassion au Pérou a débuté en 1985. Aujourd’hui, plus de 64'000 enfants sont enregistrés dans plus de 240 centres d’accueil de Compassion qui sont gérés par les églises chrétiennes locales.